Accompagnement du réseau ANEFA dans la restructuration de son organisation territoriale

Accompagnement du réseau ANEFA dans la restructuration de son organisation territoriale

Accompagnement du réseau ANEFA dans la restructuration de son organisation territoriale

Clients : Association Nationale Emploi Formation en Agriculture – ANEFA
Consultant en charge : Xavier Roussinet

Présentation du contexte :
Créée en 1992, l’ANEFA est une association paritaire chargée par les partenaires sociaux de promouvoir et valoriser les métiers, les formations et les emplois salariés dans l’agriculture.
Au-delà de cette activité de valorisation et de promotion, l’ANEFA contribue, au travers d’une bourse, au rapprochement des offres et des demandes d’emploi.
En termes d’organisation, l’ANEFA fonctionne dans une logique de réseau non hiérarchique avec, au moment de notre intervention : 1 structure nationale, 17 structures régionales, les AREFA, et 23 structures départementales, les ADEFA.

Or, conséquence directe de la réforme territoriale (Loi NOTRe) engagée par le gouvernement Hollande et qui fait notamment passer le nombre de Régions administratives de 22 à 13, cette organisation doit évoluer pour se conformer à la nouvelle architecture administrative de la France.

Dans ce contexte, et afin de faciliter le processus de rapprochement des différentes associations locales concernées par le nouveau découpage des Régions, il a été proposé aux territoires concernés de pouvoir mobiliser à leur demande l’appui méthodologique d’Opus 3 pour conduire et réussir ce changement.

Réponse apportée par le cabinet :
En fonction des territoires et de leurs besoins d’appui, notre accompagnement visait à :

  • Apporter aux acteurs concernés par les rapprochements les éléments de compréhension et d’analyse nécessaires à leur prise de décision
  • Documenter des scenarios possibles pour organiser concrètement le rapprochement des associations avec leurs avantages et inconvénients spécifiques
  • Accompagner de manière opérationnelle les thématiques (RH, juridique, gouvernance, budget…) retenues comme prioritaires par les acteurs concernés
  • Formuler des préconisations pour la conduite du projet et le succès du rapprochement dans le temps